jeudi 6 octobre 2022

Un plan en 10 points pour baisser la consommation de pétrole

Agence Internationale de l'Énergie

de PS
2 mins lecture

Les mesures d'urgence pour réduite la consommation de pétrole de 2,7 millions de barils par jour et réduire les risques de rupture d'approvisionnement. Un plan en 10 points élaboré par l'AIE (Agence Internationale de l'Énergie).

Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la production de pétrole disponible sur le marché mondial a baissé, alors que la demande saisonnière va augmenter. L’AIE propose un plan en 10 points, applicable rapidement, pour faire baisser les besoins.

Face à l’émergence de la crise énergétique mondiale déclenchée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie, des actions concrètes des gouvernements et des citoyens des économies avancées peuvent entraîner des réductions significatives de la demande de pétrole en quelques mois, réduisant ainsi le risque d’une crise majeure de l’approvisionnement, selon  une nouvelle analyse publiée aujourd’hui par l’Agence Internationale de l’Énergie.

Ces efforts permettraient de réduire les difficultés ressenties par par les consommateurs, atténueraient les difficultés économiques, réduiraient les revenus que la Russie retire des hydrocarbures et aideraient à faire évoluer la demande de pétrole vers une voie plus durable.

Si elles sont pleinement appliquées dans les économies avancées, les mesures recommandées par le nouveau plan en 10 points de l’AIE pour réduire la consommation de pétrole permettraient de diminuer la demande de pétrole de 2,7 millions de barils par jour en quatre mois. C’est l’équivalent de la demande de pétrole de la totalité des voitures d’un pays comme la Chine.

Cela réduirait considérablement les tensions potentielles, alors qu’une quantité significative d’approvisionnements russes pourraient ne plus être mis sur le marché et que la saison de pointe, en termes de demande,  approche (juillet / Août). Les mesures auraient un effet encore plus grand si elles étaient également adoptées en partie ou en totalité dans les économies émergentes.

Le nouveau rapport précise également les recommandations sur les décisions à prendre par les gouvernements et les citoyens, pour pérenniser les actions d’urgence incluses dans le plan en 10 points, ce qui entraîneraient une baisse structurelle de la demande de pétrole, en conformité avec une trajectoire tendant vers le zéro émission nette d’ici 2050.

Considérant que la majorité de la demande de pétrole provient des transports, le plan en 10 points de l’AIE se concentre sur les économies réalisables pour le transport des personnes et des marchandises, en s’appuyant sur des mesures concrètes qui ont déjà été mises en œuvre dans un large éventail de pays et villes.

Les actions à court terme que propose le plan comprennent la réduction de la quantité de pétrole consommée par les voitures grâce à des limites de vitesse plus basses, au travail à domicile, à des limitations occasionnelles de l’accès des voitures aux centres-villes, à des transports en commun moins chers, à davantage de covoiturage et à d’autres initiatives telles qu’une plus grande utilisation des trains à grande vitesse ou des réunions virtuelles en lieu et place des voyages en avion.

En raison de l’effroyable agression de la Russie contre l’Ukraine, le monde pourrait bien être confronté à son plus grand choc d’approvisionnement en pétrole depuis des décennies, avec d’énormes implications pour nos économies et nos sociétés », a déclaré le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol.

La plupart des actions proposées dans le Plan en 10 points appellent des changements de comportement de la part des consommateurs, avec le soutien de  mesures gouvernementales.

L’AIE est prête à accompagner l’ensemble des pays dans la conception et l’optimisation des mesures à mettre en oeuvre, en tenant compte des spécificités de chacun.

Plusieurs de ces mesures peuvent également mises en oeuvre à d’autres échelons, comme les départements, les régions, les métropoles. Elles peuvent aussi être simplement mises en oeuvre  volontairement par les citoyens et les entreprises, leur permettant de réaliser des économies, tout en faisant preuve de solidarité avec le peuple ukrainien.

Le rapport de l’AIE note que la réduction de la consommation de pétrole ne doit pas rester une mesure temporaire. Des réductions durables sont importantes non seulement pour améliorer la sécurité énergétique des pays, mais aussi pour lutter contre le changement climatique et réduire la pollution atmosphérique. Les gouvernements disposent de tous les outils nécessaires pour faire baisser la demande de pétrole dans les années à venir, et le rapport énonce les principaux outils pour atteindre cet objectif, notamment l’accélération de l’adoption des véhicules électriques, le relèvement des normes d’économie de carburant, la stimulation de l’approvisionnement en carburants alternatifs. , accélérant le déploiement des pompes à chaleur et produisant et consommant du plastique de manière plus durable.

Les 10 actions clé du plan

Note : les chiffres d’économies potentielles sont exprimés en Kilo Barils de pétrole par jour (kb/j)

  1. Réduire les limites de vitesse sur les autoroutes d’au moins 10 km/h Impact*: permet d’économiser environ 290 kb/j de consommation de pétrole pour les voitures et 140 kb/j supplémentaires pour les camions
  2. Travail à domicile jusqu’à trois jours par semaine si possible Impact : un jour par semaine permet d’économiser environ 170 kb/j ; trois jours économisent environ 500 kb/j
  3. Les dimanches sans voiture dans les villes Impact : chaque dimanche économise environ 380 kb/j ; un dimanche par mois économise 95 ko/j
  4. Rendre l’utilisation des transports publics moins chère et encourager la micromobilité, la marche et le vélo Impact : économie d’environ 330 kb/j
  5. Accès alternatif en voiture privée aux routes des grandes villes Impact : économie d’environ 210 kb/j
  6. Augmenter l’autopartage et adopter des pratiques pour réduire la consommation de carburant Impact : économie d’environ 470 kb/j
  7. Promouvoir une conduite efficace pour les camions de fret et la livraison de marchandises Impact : économie d’environ 320 kb/j
  8. Utiliser des trains à grande vitesse et de nuit au lieu d’avions dans la mesure du possible Impact : économie d’environ 40 kb/j
  9. Évitez les voyages d’affaires en avion là où d’autres options existent Impact : économie d’environ 260 kb/j
  10. Renforcer l’adoption de véhicules électriques et plus performants Impact : économie d’environ 100 kb/j

You may also like

Laissez un Commentaire

Parti Socialiste - Saint-Malo / Dinard
Section de Saint-Malo / Dinard
Parti Socialiste
Fédération d’Ille et Vilaine
Secrétaire de Section : Pierre SITE
Trésorier : Christian BAILLEUL

Inscription à la Lettre d'Information - section PS Saint-Malo / Dinard

    Nous suivre

    © 2022 Section de Saint-Malo / Dinard du PARTI SOCIALISTE

    Ce site utilise des cookies pour faciliter votre navigation. Nous supposons que vous êtes d'accord, mais vous avez la possibilité de refuser. J'accepte En savoir plus